Perte d’autonomie : quelles solutions ?

perte autonomie

Faire face à la perte d’autonomie

Devoir faire face à une perte d’autonomie constitue toujours une épreuve difficile. Que ce soit suite à une hospitalisation, en raison d’un handicap moteur ou tout simplement à cause des années qui s’additionnent en entrainant une perte de mobilité, il faut réussir à trouver des solutions satisfaisantes afin de pouvoir conserver sa qualité de vie, adapter son logement et aller chercher l’aide nécessaire pour pouvoir continuer à bien vivre au quotidien tout en restant à son propre domicile.

Dans un logement peu adapté et sans l’aide adéquate, tout geste du quotidien en apparence simple peut s’avérer problématique et remettre en question tout une routine de vie. C’est pourquoi il est important de pouvoir définir les problèmes rencontrés, trouver des solutions adaptées à ces derniers et comprendre comment y accéder que cela soit en matière d’aide financière ou de fonctionnement.

Quelle place pour les aidants ?

Les situations de perte de mobilité et de perte d’autonomie impactent non seulement la personne souffrant de ce problème mais également son entourage. En effet, avoir un proche en perte d’autonomie peut s’avérer difficile à gérer au quotidien pour les aidants pour diverses raisons tout à fait légitimes : distance géographique, emploi du temps chargé lié à l’activité professionnelle, responsabilités familiales et parentales sont autant de contraintes bloquantes qui empêchent les aidants de venir en aide (de manière satisfaisante ou complète) à de leurs proches. Afin d’échanger et de favoriser l’accès à l’information il existe notamment l’association des aidants : aidant.fr

Des solutions qui favorisent le maintien à domicile

De nombreuses structures existent afin d’offrir une aide fiable en terme d’aide à la personne et de maintien à domicile. Qu’il s’agisse de services fournis par une association d’aide à domicile (par exemple l’UNA qui regroupent 850 adhérents afin de mettre en relation le public et les structures aidantes) ou d’entreprises privées spécialisées dans ce secteur (comme par exemple Azaé qui propose des prestations de ménage, de garde d’enfant mais également des prestations d’aide à domicile et de maintien à domicile) toutes ces prestations restent éligibles aux aides financières adéquates mises en place par l’état français.

Les aides financières disponibles

Quelles sont les différentes aides financières disponibles en France ? Quelles sont les conditions pour y accéder ?

L’APA

En cas de perte d’autonomie ou de perte de mobilité il est possible de bénéficier de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Toute personne de plus de 60 ans se trouvant en situation de perte d’autonomie peut y prétendre. Un simulateur APA est accessible gratuitement et anonymement sur le site du réseau Azaé.

Les déductions fiscales

Les prestations d’aide ménagère fournies par ces structures sont éligibles à une autre forme d’aide : la déduction d’impôt. Cet avantage fiscal s’élève à hauteur de 50% des frais engagés par le bénéficiaire.

Maintien à domicile et soins médicaux

Des solutions d’aide à domicile liées à toutes les problématiques de soins et de santé (prise des médicaments, prise de tension, pansements, prise de sang , suivi de traitement médical, réhydratation, vaccins…) sont prescrites par un médecin selon les besoins du patient. Ces interventions, réalisées le plus souvent par des infirmiers libéraux, font l’objet d’une prescription par un médecin et sont donc prises en charge par la Sécurité Sociale et la mutuelle complémentaire santé du patient de la même manière que toute dépense de santé.

L’aménagement du domicile

Afin de pouvoir vivre à son domicile le plus longtemps possible, les personnes âgées peuvent être amenées à procéder à certains aménagements. Certains de ces derniers peuvent faire l’objet d’aides ou de déductions fiscales. Selon le niveau de revenu, il peut être possible d’obtenir une aide financière de l’ANAH dans le cadre de travaux d’amélioration de son habitat. Des crédits d’impôts sont également possibles lors de l’installation de certains équipements (installation d’un monte-escalier motorisé par exemple).

Perte d’autonomie : quelles solutions ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *