Pourquoi se former dans les métiers du sanitaire et médico-sociaux ?

La filière médico-sociale dispose d'une richesse de métiers. Ce secteur recouvre des métiers du soin comme les aides soignantes ou psychologues, mais aussi des métiers du social. Il peut s'agir des éducateurs de jeunes enfants, des éducateurs spécialisés ou encore les ATSEM. Compte tenu de l'évolution de notre société, il est important de se former tout au long de sa vie professionnelle afin de conserver les bonnes pratiques, mais aussi pour connaître les nouvelles réglementations applicables. L'actualité récente démontre que le personnel des Ehpad souhaite accomplir son travail dans le respect des personnes bénéficiaires. Le manque de temps les pousse à être en détresse et à solliciter plus de moyens pour que leur métier puisse s'accomplir dans les meilleures conditions pour eux et pour les usagers.

 L'accompagnement des établissements médico-sociaux

Pour être toujours en adéquation avec le monde qui évolue, il est important que les établissements sociaux, et médico-sociaux, puissent se faire accompagner pour adapter leur organisation. Les formations professionnelles adaptées à ce secteur permettent de partager les bonnes pratiques et d'adopter des savoir-faire conformes à la réglementation. La France dispose d'une législation qui évolue chaque année et à un rythme très soutenu. Il est parfois difficile de suivre si l'établissement ne propose pas des formations spécifiques pour connaître, par exemple, les droits des usagers ou la loi sur les personnes vulnérables. La formation de ces établissements comporte évidemment des notions théoriques, mais aussi des aspects psychologiques. L'empathie ne s'apprend pas dans les livres ni dans les formations. Cependant, il est possible d'apprendre les comportements à adopter face à des troubles de la personnalité par exemple. Les professionnels sont souvent très bien formés aux gestes techniques de leur métier. Cependant, l'accompagnement d'une famille est aussi fondamental lors du placement d'un proche en institut. L'élaboration d'un projet personnalisé pour intégrer une maison de retraite doit prévoir un aspect familial afin que chaque membre de la famille puisse accepter le placement du proche parent. 

Les évaluations des établissements médico-sociaux

Depuis une loi datant de 2002, les établissements médico-sociaux sont tenus de faire une évaluation interne et externe. La réglementation a évolué et depuis 2010, les établissements sont tenus de renouveler les évaluations tous les cinq ans. Cette évaluation a pour objectif d'évaluer les activités et  la qualité des prestations en fonction des procédures internes et des recommandations de bonnes pratiques professionnelles. Les évaluations internes peuvent être réalisées avec le personnel notamment grâce à des techniques d'intelligence collective. Il s'agit d'un bon moyen de mobiliser tout le personnel sur un sujet et de déceler tous les points d'amélioration. Le speed boat est une des techniques très efficaces pour embarquer toute l'équipe y compris les plus réfractaires ou les plus timides. La finalité de ces évaluations est avant tout d’insuffler une dynamique de qualité. Les évaluations externes sont évidemment réalisées par des professionnels externes à l'établissement audité. Il est nécessaire de veiller à ce que les évaluateurs soient composés d'une équipe pluridisciplinaire afin de ne pas réduire leur champ d'intervention. Afin d'éviter que l'évaluation soit un simple rapport d'audit, il est important de veiller à ce que les évaluateurs puissent échanger avec l'ensemble des équipes et qu'un prérapport soit présenté au directeur de l'établissement. Il s'agit d'un bon moyen de prévoir une interaction et de faire évoluer le prérapport. Il ne faut pas oublier que les conclusions du rapport d'évaluation conditionnent le renouvellement de l'autorisation d'exploiter. Raison pour laquelle il est important de choisir avec précaution l'entreprise réalisant l'évaluation. Le projet d'évaluation doit être construit avec l'établissement afin qu'il y ait  vraie adhésion au travail des évaluateurs. 

Le dispositif d'évaluation a été lui-même évalué en 2016 par les pouvoirs publics afin de vérifier son utilité. Il ressort du rapport que le dispositif est maintenu. Le rapport prévoit des pistes d'amélioration afin de renforcer l'utilité des évaluations internes et externes. Les évaluations externes devront être effectuées sur la base d'un cahier des charges plus précis afin d'uniformiser les pratiques entre les établissements. Pour les évaluations internes, il est prévu d'offrir des outils méthodologiques et d'uniformiser les instruments de mesure. 

Pourquoi se former dans les métiers du sanitaire et médico-sociaux ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *