Que faire après le décès d’un proche ?

La vie est parfois faite de moments difficiles. Le décès d’un proche est très certainement le plus malheureux et le plus éprouvant. En plus de l’émotion générée par un tel évènement qui peut parfois intervenir dans des circonstances tragiques et violentes, nous devons nous soumettre à un certain nombre d’obligations, remplir plusieurs formalités pour accompagner le défunt. 

Le constat du décès

Lorsqu’il survient au domicile, il doit être fait par un médecin. Dans les institutions médicalisées ou les maisons de retraite, c’est le personnel qui s’en occupe. En cas de mort violente (accident, suicide), il est impératif de contacter le commissariat de police ou la gendarmerie. Dans tous les cas, la personne habilitée établira un certificat de décès qu'il faudra présenter à toutes les prochaines étapes. Précisez si le défunt a émis le souhait de donner ses organes ou a effectué des démarches pour donner son corps à la science.

Contacter les proches

C’est également à vous que revient la lourde tâche de contacter les membres de la famille, les amis ou les collègues de travail de la personne décédée. L’annonce est toujours un moment très éprouvant, car il faut gérer l’émotion de l’autre tout en maîtrisant sa propre tristesse. Généralement, on délègue cette tâche à plusieurs personnes de confiance. Faites également paraître un encart dans la presse. Malgré les apparences, les réseaux sociaux peuvent aussi s’avérer utiles pour diffuser l’information.

Organiser les obsèques

La première chose à faire est de contacter le service des pompes funèbres qui vous aidera à organiser les obsèques en fonction de ses dernières volontés (inhumation, crémation…). Il arrive que certaines maisons de retraite ou certains établissements de santé s’entendent avec des entreprises de pompes funèbres. Sachez qu’elles ne peuvent en aucun cas vous imposer un prestataire et que vous avez le choix du service auquel vous souhaitez recourir. Il se chargera de la fourniture du cercueil, du transport, de la mise en bière et de l’enterrement ou de l’incinération. Ils peuvent également si vous le souhaitez effectuer des soins de préparation et de conservation de la personne pour lui donner un bon aspect. Dans certains cas, ce soin peut être obligatoire.

Les frais des obsèques

Les pompes funèbres concentrent les différentes prestations et vous présentent généralement une facture à la fin du service. En cas de difficultés, ils sont très compréhensifs et vous proposent souvent des solutions pour faciliter le paiement. De plus en plus, les personnes souscrivent une assurance décès qui prend en charge l’ensemble des frais.

Remercier les proches

Un certain nombre de personnes se sont jointes à vous dans ce moment de tristesse. Ils sont parfois venus de très loin pour accompagner le défunt dans ses derniers instants et vous ont apporté beaucoup de soulagement. La plupart d’entre eux ont eu la délicate attention de faire porter des fleurs. Il est important de les remercier en leur envoyant un petit mot. Sur internet, des services proposent d’imprimer des cartes de deuil avec vos messages personnalisés. Il est donc important de garder les cartes laissées sur les gerbes ou les mots écrits sur le livre de souvenir pour connaître le nom des destinataires. 

Effectuer les démarches administratives

Tout au long de l’année qui suit le décès, vous devrez effectuer de nombreuses démarches administratives. Commencez par trier ses papiers afin de procéder à ces démarches. Peut-être la personne a-t-elle souscrit des assurances vie? Dans tous les cas, il est nécessaire de contacter le notaire pour ouvrir la succession. Ensuite, il faudra effectuer différentes déclarations auprès des banques, du propriétaire du logement si la personne était locataire, auprès des services sociaux, des impôts…

Que faire après le décès d’un proche ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *