colocation senior

Auparavant adoptée par les étudiants et les jeunes travailleurs, elle est de plus en plus prisée par les personnes âgées. La colocation senior est une idée amenée par les pays nordiques. Ce système de vie est donc adopté par de nombreux individus puisqu’il dévoile de nombreux avantages. Cependant, il existe également quelques inconvénients. Découvrons ensemble la colocation senior plus en détails.

Les avantages de la colocation entre personnes âgées

L’augmentation des prix de l’immobilier pousse de nombreux retraités à s’orienter vers la colocation senior comme système de vie. Le premier avantage de ce concept se base donc certainement sur le plan financier. En effet, cela permet de profiter d’une plus grande retraite en payant uniquement la moitié du loyer. Fréquemment seuls dans d’immenses logements, les personnes âgées qui en proposent une partie à la colocation trouvent une solution pour restreindre les frais en séparant les charges en deux.

En dehors de l’aspect monétaire, la colocation senior est une excellente alternative pour briser la solitude. Vous aurez la possibilité de converser avec une autre personne, de partager des moments d’intimité ainsi que des repas. La colocation peut servir aussi d’aide à domicile. Pour les personnes en invalidité totale ou partielle, proposer un logement gratuit en échange de services offrirait la possibilité à ces derniers de ne pas passer le reste de leur vie en maison de retraite. Enfin, ce système de vie est également gage de sécurité. En dehors de la diminution des risques de vols par la présence de vous ou votre colocataire, avoir une personne à ses côtés peut se montrer vital lors d’une chute ou d’un accident.

Les inconvénients d’une colocation entre senior

En ce qui concerne les points faibles de la colocation entre personnes âgées, ils sont similaires à ceux d’une colocation entre jeunes. En effet, tout d’abord, il est important de savoir s’adapter aux autres. Certains tempéraments ne parviennent pas à s’accorder et cela ne s’améliore pas au fil des années. De plus, le manque d’intérêt commun peut être un frein à la vie à deux. Certaines nuisances peuvent être également des points faibles pour ce système de vie dont le bruit. Enfin, vous pouvez avoir affaire avec de mauvais payeurs.

Afin de pallier à l’ensemble de ces inconvénients, il est important de se rencontrer à de nombreuses reprises avant de prendre une quelconque décision. Ainsi, vous aurez la possibilité d’apprendre à connaître votre potentiel colocataire : son caractère, ses habitudes de vie, … et notamment savoir si ces dernières collent aux vôtres. En outre, vous pourrez également mettre en place un système de règles permettant de gérer votre colocation.

Où commencer à chercher ?

Si vous vous lancez dans l’aventure, vous avez la possibilité de vous orienter vers des plateformes spécialisées sur le web afin de trouver un colocataire qui sied à votre situation.  On en dénombre une multitude. Si vous êtes plutôt du genre traditionnel, les journaux peuvent également être une très bonne alternative afin de laisser votre petite annonce. Enfin, le bouche à oreille est une option qui fonctionne depuis la nuit des temps. Nous renouvelons nos recommandations concernant les personnes que vous pourriez rencontrer, restez prudent et apprenez à connaître le potentiel colocataire.

Enfin, si vous avez trouvé le colocataire retraité parfait, sachez qu’il n’existe aucune complication par rapport à la mise en place de la colocation ainsi que du régime juridique. Les deux parties devront signer un contrat avec le propriétaire. Concernant les aides pour le logement, elles sont tout autant valables que pour les étudiants. Cette solution peut être très bonne en soi mais nous vous conseillons encore une fois de bien réfléchir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici