Combien de temps vit-on avec la maladie d’Alzheimer ?

Les chercheurs ont estimé en 2020 qu’il y avait 50 millions de personnes dans le monde atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence. Des chiffres qui augmentent rapidement et qui devraient atteindre 152 millions d’ici 2050. Voici ce que vous devez savoir sur la maladie d’Alzheimer et l’espérance de vie liée à la démence.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui touche le cerveau. Pour plus d’informations sur la maladie d’Alzheimer et ses effets, sachez qu’elle attaque et détruit les cellules du cerveau, ainsi que les neurones qui relient les cellules du cerveau les unes aux autres. Ces dommages entraînent divers symptômes tels que le déclin de la mémoire, du comportement et des capacités mentales.

Il faut savoir que chaque personne réagit différemment face à la maladie d’Alzheimer. Pour certains malades, la maladie progresse lentement et laisse la fonction mentale en grande partie intacte pendant plusieurs années. Mais pour d’autres, cette maladie peut être agressive et prive rapidement les gens de leur mémoire. À la fin, la maladie d’Alzheimer devient suffisamment grave pour perturber la vie de tous les jours. Dans les derniers stades de la maladie, les malades auront besoin de soins presque constants.

L’espérance de vie face à Alzheimer

Il est compliqué de déterminer l’impact de la maladie d’Alzheimer sur l’espérance de vie et la longévité. La raison est que les personnes atteintes sont généralement plus âgées lorsqu’ils reçoivent un diagnostic de la maladie, et ils peuvent avoir plusieurs affections (diabète, tension élevée…) ayant une incidence sur leur espérance de vie. Cependant, voici quelques informations sur la maladie d’Alzheimer et l’espérance de vie.

Selon les chercheurs, l’espérance de vie des personnes de 65 ans et plus qui sont atteintes de la maladie d’Alzheimer varie de 8 à 10 ans après le diagnostic. Mais, il est possible que certaines d’entre elles vivent jusqu’à 20 ans en plus. Il est aussi envisageable que l’espérance de vie soit de 3 ans. 

Le principal prédicteur est l’âge auquel le diagnostic a été réalisé. En fait, les personnes diagnostiquées à un plus jeune âge ont tendance à vivre plus longtemps. Toutefois, la maladie d’Alzheimer peut également ne pas être diagnostiquée pendant plusieurs années. La durée moyenne entre le début des symptômes et le diagnostic de cette maladie est de 2,8 ans.

Les facteurs affectant l’espérance de vie avec la démence

Comme pour l’espérance de vie en général, de nombreux facteurs affectent la durée de l’espérance de vie attendue après un diagnostic de démence. Par exemple, le sexe d’un individu est un de ces facteurs. À tous les âges, l’espérance de vie attendue après un diagnostic de démence est d’environ 1,5 an de plus pour les femmes par rapport aux hommes. 

D’après les scientifiques, il est possible que cela soit dû à la biologie, et aussi en partie aux différences dans les normes sociales. À titre d’exemple, les femmes peuvent être plus susceptibles de demander un avis médical assez tôt. Parmi les facteurs pouvant affecter l’espérance de vie, il y a aussi la condition physique, les maladies héréditaires, les maladies chroniques…

Bien vivre avec la démence

Les statistiques peuvent sembler effrayantes. Cependant, chaque individu est différent et il est possible de bien vivre avec la démence. Pour cela, il est conseillé d’adopter des habitudes de vie saine, pour ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Il est notamment conseillé d’établir une routine et de la garder. 

Certes, la planification des tâches quotidiennes n’est pas chose facile pour les personnes atteintes d’Alzheimer. Ils ont également tendance à préférer des habitudes, des lieux et des tâches familiers. Mais les routines quotidiennes les aident à se concentrer sur les activités qu’ils trouvent significatives. S’ils savent à quoi s’attendre, cela peut également réduire leur frustration et améliorer leur humeur.

Pour les aidants, il est important d’avoir de la patience. Ils doivent anticiper que les tâches peuvent prendre plus de temps qu’avant et prévoir plus de temps pour elles. Les aidants professionnels à domicile peuvent aussi aider à alléger le fardeau des aidants familiaux, en aidant le malade à continuer à vivre chez lui dans le confort et la sécurité.

Il est aussi préconisé d’impliquer la personne atteinte d’Alzheimer. Il faut permettre à la personne atteinte de démence de faire autant de choses que possible avec le moins d’aide possible. Par exemple, il ou elle pourrait mettre les couverts de table à l’aide d’indices visuels.

Laisser un commentaire