esa et alzheimer

En France, on dénombre soixante pourcents des individus atteints d’Alzheimer vivant à domicile. Par conséquent, lors de la mise en place du plan Alzheimer de 2008 à 2012, une équipe spécialisée Alzheimer (ESA) a été conçue dans chaque service. Cette équipe se rend au domicile des malades afin de leur offrir la possibilité de vivre le plus de temps dans leur logement. Cela vous semble encore flou ? Découvrons plus en détails le travail de ces ESA.

Composition de l’équipe spécialisée Alzheimer

Au sein d’une équipe spécialisée Alzheimer (ESA), on retrouve des psychomotriciens c’est-à-dire des individus qui ont pour charge la rééducation des personnes atteintes de troubles psychomoteurs. On y rencontre également des ergothérapeutes : ce sont également des médecins travaillant la rééducation de ces individus par une activité physique et manuelle. Enfin, elle peut aussi compter des assistants en gérontologie. Ces personnes ont suivi une formation spécifique afin d’accompagner les individus atteints de la maladie. L’ensemble de l’équipe peut également être encadré grâce à un infirmer coordinateur.

A qui s’adresse-t-elle ?

Les ESA s’adressent à des patients diagnostiqués au niveau léger ou bien modéré de la maladie d’Alzheimer. Elle se rend au domicile du patient afin de permettre à celui-ci de conserver son autonomie en stimulant notamment ses facultés. Elle permet également, de manière éventuelle, de restreindre les troubles liés au comportement mais aussi de soutenir la famille du malade.

Les Equipes Spécialisées Alzheimer agissent uniquement sur prescription médicale concernant des soins pour accompagner et réhabiliter l’individu pour un nombre de séances variant entre douze et quinze, dont la durée maximale s’élèvera à trois mois sur un an, renouvelable un an de plus. La prescription peut être faite par un médecin généraliste ou un médecin spécialiste. La séance dure environ une heure et doit se faire au moins une fois par semaine afin de garantir une prise en charge qualitative et performante. Puisqu’il s’agit d’une prescription, aucun frais ne sera à la charge du patient. Tout est remboursé par l’Assurance Maladie.

Déroulement de l’intervention d’une ESA

Lors de la première séance, un intervenant (ergothérapeute ou psychomotricien) se rend au domicile du patient afin de réaliser l’évaluation des facultés de celui-ci à réaliser des activités de la vie courante. Grâce à cette évaluation, le patricien pourra mettre en place un ou plusieurs objectifs visés par l’intervention. Il s’agit fréquemment de tâches quotidiennes que le malade ne réussit plus à faire : préparer les repas, se vêtir, se rendre à la boîte aux lettres pour prendre le courrier, renouer des liens ou simplement partager un loisir. Il créé un programme qui s’appuie sur les facultés restantes de la personne afin de lui permettre d’accomplir de nouveau ces tâches en ayant le plaisir de le faire. Le programme prévoit aussi une partie éducation thérapeutique des proches par le soutien et la sensibilisation notamment.

Lors d’un second temps, l’équipe spécialisée Alzheimer prend le relais en mettant en œuvre le programme élaboré lors du premier rendez-vous. Lorsque la totalité des séances est terminée, l’intervenant de départ réalisera un bilan récapitulatif qui sera transmis au médecin ayant réalisé la prescription.

Avantages de l’intervention

Avantages pour le malade

  • Diminution des manifestations liées à la maladie.
  • Sollicitation des capacités par la mise en place d’activités thérapeutiques.
  • Promenades à l’extérieur permettant de vaincre l’isolement.
  • Conservation de l’autonomie et sensibilisation aux dangers de chute.

Avantages pour les proches

  • Renseignements sur la maladie d’Alzheimer ainsi que les conséquences.
  • Renseignements sur les comportements à privilégier.
  • Renseignements pour ajuster l’environnement à la situation.
  • Système d’écoute ainsi que de soutien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici