maltraitance personnes agées

La maltraitance atteignant les individus âgés est une réalité. Près de six mille d’entre eux sont concernés en France selon la OMS. Elle peut prendre différentes formes et n’est pas toujours évidente à remarquer. Ainsi, il est nécessaire de faire un point sur la maltraitance des personnes âgées. Pour cela, découvrons ensemble les préventions que vous pouvez mettre en place ainsi que la manière d’agir en situation de maltraitance.

Qu’est-ce que la maltraitance des personnes âgées ?

La maltraitance des personnes âgées peut causer un impact considérable sur le bien-être ainsi que la confiance en soi des seniors. Elle touche également leur physionomie et/ou leur psychologie. Elle se révèle sous différentes formes :

  • Des mauvais traitements par rapport à la psychologie de la personne. Ils peuvent être de l’ordre d’un abaissement, d’une déconsidération de l’individu, d’avertissements, de chantages, … Ces mauvais traitements se font principalement de manière verbale et peuvent conduire jusqu’au harcèlement.
  • Des sévices physiques. Il peut s’agir de coups et de blessures.
  • D’une escroquerie financière.
  • D’une atteinte de façon médicale par l’absence ou la surabondance de médicaments et de soins, des souffrances non prises en considération, de soins hygiéniques non apportés, …
  • Enfin, cela peut également être de l’ordre civique par la restriction des sorties à l’extérieur, la séquestration, le placement sous tutelle abusif, etc.

 

Les symptômes de la maltraitance sur une personne âgée

Plusieurs symptômes physiques ainsi que psychologiques vous permettent de savoir si une personne âgée est victime de maltraitance. En effet, certains signes avant-coureurs dont une apparence mal soignée peuvent vous mettre sur la voie. L’individu aura tendance à ne plus prendre soin de lui (vêtements ne convenant pas à la météo, maigreur inexpliquée, …), avoir des marques de coups, des soucis financiers, être en dépression, avoir peur, … Si vous voyez un de vos proches atteints de ces symptômes, n’hésitez pas à lui en parler et à agir.

Comment agir en situation de maltraitance ?

Vous avez un proche en situation de maltraitance ou bien vous êtes vous-même sujet à de pareils traitements, sachez qu’il est important d’en discuter. Si ce sont des sévices physiques, orientez-vous immédiatement vers la police. On retrouve aussi des services afin d’accompagner les individus concernés, les renseigner et les orienter pour trouver une possible solution.

Quand la maltraitance personnes âgées se déroule au niveau professionnel. Vous pouvez contacter le directeur de l’individu concerné. Si cela se passe au sein d’une maison de retraite, référez-vous à l’agence régionale de santé (ARS) ainsi qu’au conseil départemental. Pour toutes autres situations, vous avez la possibilité de téléphoner au 39 77. Il s’agit d’un site national d’écoute opposé aux mauvais traitements. Dernière option : téléphonez au procureur ainsi qu’à la Police ou la Gendarmerie. Avant d’en arriver à ce stade, il existe différentes solutions afin de lutter contre la maltraitance.

Comment prévenir la maltraitance ?

Afin de prévenir et de limiter la maltraitance sur les personnes âgées, il existe désormais un système de prévention. Celui-ci se déroule notamment par le biais de la sensibilisation et du renseignement auprès du public. Pour cela, il est nécessaire de renseigner ce dernier sur les cas à risque ainsi que les diverses formes de maltraitance, que nous avons vu plus haut. Cela se fait aussi par la formation des individus travaillant auprès de ces personnes et enfin par l’optimisation de la qualité au sein des structures d’accueil c’est-à-dire les maisons de retraite. Il y a aussi une consolidation des dispositifs offrant de l’aide ainsi que du soutien à ces familles et ces personnes. De nombreuses associations sont ouvertes pour ces personnes notamment la Fédération 3977.

1 COMMENTAIRE

  1. j ai 75 ans, je vis seule dans ma maison, qui appartient à mes 3 enfants (donation) – je n’ai pas de problème de ménage-courses-repas-toilette, ni de maladies, à part beaucoup d’arthrose. je n’ai pas d’autre famille que mes enfants qui ne sont pas à proximité, mais dans d’autres villes ou département. L’arthrose me cause beaucoup de douleurs (malgré kiné et médicaments) je ne suis plus aussi active qu’avant, m’occupant tout de même de mon quotidien. Cependant l’isolement, l’esseulement me perturbent beaucoup, mes enfants me contactent rarement, viennent encore plus rarement (on dirait que le covid a infecté le téléphone) Ils ne répondent pas à mes sms, à mes appels (messagerie). Je leur demande soutien pour m’occuper de l’entretien du bâtiment (dont ils sont propriétaires) ça les laissent indifférents et n’y participent pas, pour moi c’est lourd et pas de mon ressort bien que je souvent fait. Si je leur en fait remarque, ou même si je parle de ma santé (les douleurs me couchent souvent) j’ai l’impression que ça les dérange et qu’ils en ont “marre” de moi, me disant qu’ils n’ont pas le temps, fatigués, d’autres soucis professionnels, couple-enfants etc toujours une bonne raison pour ne pas appeler ou répondre. Y a que lorsque j’étais plus en forme et utile, et aidant financier qu’ils étaient un peu attentionnés. Je ne sais où m’adresser, ni où aller car ne voulant pas rester dans ma ville pour ne pas voir le devenir de la maison après moi., et aller près d’eux ???? Ils se gardent bien de me le proposer. Leur abandon est même agressif parfois en paroles, dénigrement, paroles acerbes.
    telle est ma situation, maltraitance passive d’inaffection, délaissement…..et le covid a bon dos, une bonne raison supplémentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici